Sous emprise ou la tragique fin d’une étoile de l’apnée française

Cela fait déjà plusieurs années que j’entends parler de la sortie prochaine d’une adaptation de la vie de l’apnéiste française Audrey Maestre.

Après quelques projets qui n’ont finalement pas vu le jour, c’est Netflix qui nous offre en cette rentrée de septembre une production romancée qui reprend les grandes lignes de l’ascension fulgurante de l’apnéiste française et surtout de sa fin tragique.

Sorti le vendredi 9 septembre 2022 sur la plateforme, le film Sous emprise (No limit en anglais ce qui est d’ailleurs plus juste vu le contexte du film) a été réalisé par David Rosenthal. Camille Rowe joue le rôle de Roxana, une jeune Parisienne qui décide de mettre en pause son quotidien pour suivre un cours de plongée libre.

Cette fiction a tout de suite fait sensation car elle est en réalité basée sur des faits réels. Cette version adaptée met aussi en exergue la relation toxique qu’Audrey Maestre a vécu pendant plusieurs années avec l’apnéiste cubain Francisco Ferreras dit « Pipin ».

L’apnée dans la lumière

Avec ce film, l’apnée est assez bien expliquée aux novices et comme avec le grand bleu, on risque fort de voir de plus en plus de personnes s’intéresser au sport dans les mois à venir.

Il faut dire que les images sous-marines sont très belles et donnent envie de s’immerger.

Tous les moments de pratique de l’apnée sont décrits avec justesse. Les apnéistes se reconnaitront facilement. Le choix des lieux de tournage (La Ciotat, les calanques) a été bien pensé.

Ce que l’on peut dire aussi c’est que l’accent est mis sur les aspects dangerosité du sport mais aussi de la sécurité mise en place dans la pratique simple comme en compétition.

L’apnée No Limit (sans limite) est aussi bien expliquée avec ses enjeux.

Toujours plus de sensationnel

Ce que l’on peut regretter, encore une fois, c’est que la pratique de l’apnée soit présentée comme un sport dangereux. Que les accidents de plongée en apnée, en plus d’être très impressionnants, ont souvent une fin tragique.

L’ascension d’Audrey Maestre a été en effet exceptionnelle mais c’est dommage qu’elle soit la seule apnéiste française dont on ait envie de raconter l’histoire dans un film. Il y a tant de femmes encore en vie qui offriraient de très bonnes bases pour une fiction. Je pense entre autre à toutes ces femmes apnéistes qui ont atteint les 100 mètres.

Pour finir, je vous propose le teaser qui m’a donné envie de voir le film.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.